Déclaration du Conseil des Présidents des Comités Nationaux du Forum Européen des Laïcs.
Cracovie 26-28 juin 2015

La Méditerranée est devenue un charnier pour les réfugiés. Des milliers sont morts dans leur tentative d'atteindre l'Europe. 'Notre' Europe. Dans une récente visite des sites historiques d'Auschwitz et de Birkenau, les  présidents du Forum Européen des Comités Nationaux des Laïcs (FEL) ont affirmé que nous ne pouvons pas rester les bras croisés face à cette tragédie. En 2013, le pape François, lors d'une visite à  Lampedusa, a demandé "Qui est responsable de ces gens? '. Une réponse claire et efficace  à cette question mettrait fin à cette  souffrance et à ce drame humain.

Le Forum Européen des Comités Nationaux des Laïcs (ELF) est une plate-forme où les chrétiens  se rencontrent et  partagent l'information, les expériences et les idées. La responsabilité commune est de participer à la mission chrétienne en tant que laïcs dans la société et dans l'Eglise. Le Forum vise à promouvoir l'échange d'expériences et d'informations entre ses membres sur d’importantes questions  européennes. Lors d'une récente réunion à Cracovie, en Pologne, les présidents des différents comités nationaux ont visité Auschwitz et Birkenau. Ils y ont réaffirmé que les gens ne devraient plus jamais être à nouveau victimes de la violence et de «Fremdenhass» ou du racisme. Par conséquent, la situation critique actuelle des réfugiés qui risquent leur vie dans la traversée de la Méditerranée exige une position claire et ferme pour dénoncer ce silence complice.

Une situation très réelle

Des millions de personnes fuient aujourd'hui vers  l'Europe pour des raisons différentes. Beaucoup d'entre eux ont perdu la vie au cours de leur épreuve. En fin de compte, même ceux qui survivent ont tout donné. Tout, mais leur humanité. Tous ces réfugiés sont des êtres humains, nos frères et sœurs. Donc, nous devons nous demander si la solidarité européenne est encore une valeur qui mérite d’être défendue. Avons-nous renoncé à notre propre humanité ? Surtout pour nous les chrétiens dans notre société moderne il s’agit un défi que nous ne pouvons plus ignorer.

Les paroisses et les organisations

Les catholiques doivent être prêts à faire quelque chose. Les mots seuls ne suffisent pas, nous devons prendre des mesures. Nous sommes conscients et reconnaissants de ce que beaucoup de gens  font déjà  pour leur venir en aide. Nous devons prendre position contre la violence et le racisme, également dans nos propres communautés. Engagement de chacun et de toutes nos organisations, voilà  la clé pour influencer l'opinion publique et pour sensibiliser les gens. Nous sommes aux côtés du  pape François qui rappelle ceci : «Nous devons jamais nous lasser de faire appel à un engagement plus large au niveau européen et international." Donc, élevons nos voix pour la défense  des réfugiés.

Politique

L'Union Européenne doit prendre ses responsabilités et faire plus pour aider les réfugiés e.a. en mettant en place des structures d’accueil et en luttant contre l’exclusion. Ce sont des objectifs à long terme. Nous devons soutenir les réfugiés ici et dans leur pays d'origine. Il doit y avoir de la solidarité avec les pays européens par où transitent ces réfugiés. Nous appelons à une participation beaucoup plus large de pays européens pour atteindre ces objectifs.

Qui est responsable? Nous sommes tous responsables.

FEL - Cracovie - Juin 2015